Ce lundi 23 juillet 2007, Valérie PECRESSE, Ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche, a exposé à l'Assemblée nationale son projet de loi pour la réforme de la gouvernance de nos universités.

En appréciant cette réforme pourtant si nécessaire à l’évolution des mondes où progresse une jeunesse pressée par l’excellence de la formation, Jeanny Marc a déposé 11 amendements visant à défendre trois axes majeurs de l’Université Antilles Guyane :

1) La prise en compte dans la dotation globale de financements des universités, des particularismes  des Antilles et de la Guyane, tels que le risque sismique et le risque cyclonique.

2) Les singularités de l’UAG éclatée en trois pôles (Martinique Guadeloupe et Guyane) s'agissant notamment du nombre de membres du Conseil d’Administration ainsi que la composition des comités de sélections.

3) Le changement de méthode  du gouvernement lors d’élaboration des projets de lois  pour tenir compte de manière plus systématique ou automatique des réalités sociales économiques et politiques des départements d’Outre-mer.

Consciente du peu d’intérêt que représente l’Outre-mer pour le gouvernement de François FILLON , Madame Jeanny MARC est plus que jamais déterminée à faire entendre la voix de la Guadeloupe et de l’Outre-mer.

Madame Jeanny MARC défendra les intérêts de la jeunesse guadeloupéenne conformément aux engagements qu’elle a pris au regard de la population de la Guadeloupe.