Installé le 10 septembre 2009, le Conseil d'orientation pour la prévention des risques naturels majeurs (COPRNM) est chargé d'émettre des avis sur les actions et politiques publiques permettant de réduire la vulnérabilité des territoires face aux catastrophes naturelles.

Son rôle est notamment d'éclairer le gouvernement sur les moyens d'améliorer les actions de prévention des risques, la concertation dans les plans de prévention des risques (PPR), la question de la constructibilité derrière les ouvrages de protection, la poursuite du plan séisme national ou le suivi des engagements pris lors du Grenelle de l'environnement pour une stratégie de prévention des risques naturels  y compris dans  les territoires d'outre-mer.

Outre les services de l'État, le COPRNM est composé d'élus, d'experts, de représentants de la société civile nommés par arrêté ministériel. C'est donc au titre du  collège des communes que j'ai été la seule élue d’Outre-mer à être nommée membre de ce conseil.

Pour enrichir sa réflexion, fin juin 2009, le COPRNM a prévu la mise en place quatre groupes de travail autour des thématiques suivantes :

  • groupe 1: La stratégie nationale pour la gestion du risque inondation

  • groupe 2 : La prévention du risque sismique

  • groupe 3 : la prévention des risques naturels et actions internationales

  • groupe : 4 l'évaluation de l'efficacité des plans de prévention des risques naturels prévisibles

    En raison de mes nombreuses contributions dans la conduite de la mise en oeuvre du diagnostic sismique pour la reconstruction des écoles de Guadeloupe, je fus donc nommée pour présider le groupe 2.


    alea_sismique_ca


    Au cours de la séance pleinière qui s'est tenue aujourd'hui à l'Assemblée Nationale, chaque groupe a présenté les grandes orientations dans chacun des domaines sur lesquels il leur était demander de travailler.


    De plus, les membres du COPRNM ont pu donner leur avis sur :

    - le projet de décret relatif à la transposition de la directive européenne N° 2007/60/CE du 23 août 2007 concernant   
      l'évaluation et la gestion des risques d'inondation.

    - le projet de Plan de Prévention des Submersions Marines et des Crues Rapides.


    Au moment où les schémas d'aménagement régionaux et les schémas de cohésion territoriale sont en révision, ces travaux participeront à la définition de nouveaux paramètres pour l’aménagement de nos territoires  car ils y associeront l'État, les collectivités, le grand public dans le but de réussir durablement la mise en sécurité des personnes et des biens.