Le Député - Maire de Deshaies, Madame Jeanny MARC, dans une lettre ouverte adressée à Luc CHATEL, Ministre de l'Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, dénonce la suppression de 160 postes au sein de l'académie de la Guadeloupe pour la rentrée scolaire 2011 - 2012.

Jeanny MARC signale que ces suppressions sont les conséquences dévastatrices des effets combinés de la mise en oeuvre de la Révision Générale des Politiques Publiques et de l'application des dispositions prévues par la nouvelle carte scolaire.

Elle se réfère aux taux largement supérieurs aux moyennes nationales en matière d'échec scolaire, de non-réussite aux épreuves du baccalauréat, d'illétrisme, de décrochage scolaire, de sorties du système scolaire sans qualifications, de violences en milieu scolaire ou encore des insuffisances en matière d'accompagnement et de suivi pédagogique des élèves en situation de handicap, pour justifier sa position.

La Députée de la troisième circonscription de la Guadeloupe indique au Ministre qu'elle accorde du prix à la qualité de la formation dispensée à nos plus jeunes concitoyens.

Le système scolaire a besoin en Guadeloupe de transmettre de manière équitable à tous les élèves des acquis fondamentaux pour aller plus loin dans leur formation, disposer des compétences indispensables pour vivre et travailler au pays, s'épanouir dans la vie citoyenne et adopter des comportements responsables en société.

L'école, note la Parlementaire, doit devenir un véritable levier de l'ascenseur social, particulièrement pour les enfants issus de milieux défavorisés.

C'est à la mesure des moyens qui seront déployés en faveur de la réalisation de cette ambition pour l'école que l'on pourra apprécier l'étoffe d'un pays dit "développé" voire d'une république qui aime ses enfants.

Jeanny MARC invite Luc CHATEL à reconsidérer pour la Guadeloupe les enjeux de l'application sans discernement des réformes conduites par son Ministère.