La Martinique et la Guadeloupe parlent d’une seule voix au Président de la République, des conséquences de l’ouragan DEAN.

Jeanny MARC Député de la Guadeloupe a été reçue avec la délégation des élus  de la Guadeloupe et  de la Martinique ce mercredi 29 août 2007 à l’Élysée par le Président de la République, Monsieur Nicolas SARKOZY .

Plusieurs ministres ont également assisté à cette réunion exceptionnelle d’après DEAN, dont le Premier Ministre, Michèle ALLIOT-MARIE, Christine LAGARDE, Christian ESTROSI, Michel BARNIER, Eric WOERTH ainsi que Luc CHATEL.

Le Président de la République a ainsi fixé les contours du dispositif que l’État mettra en œuvre très prochainement suite au bilan non exhaustif de la situation dans les deux départements concernés.

Les secteurs d’activités des deux départements, frappés par l’ouragan DEAN ont été évoqués : la pêche, l’agriculture, le tourisme, le logement, les sites naturels.

Pour Jeanny MARC, député de la Guadeloupe, le gouvernement semble avoir intégré la situation très alarmante suite au passage de DEAN. Les propositions qui ont été faites aux élus, semblent pour l’heure,  répondre à leurs attentes.

Cependant plusieurs zones d’ombres subsistent à l’analyse de la batterie de dispositions proposées par le gouvernement :

-          la répartition des aides par département

-          le quantum d’intervention de chaque partenaire ( État – Collectivités)

-          les outils d’évaluation

En effet, le gouvernement n’a malheureusement pas accompagné ce dispositif d’outils qui permettraient d’exercer et de mesurer pleinement la solidarité nationale de manière équitable en faveur de toutes les populations sinistrées des deux îles.

Trop souvent les promesses du gouvernement au regard des départements d’Outre-mer s’émoussent au fil du temps.

Enfin, le député de la troisième circonscription espère de tout coeur, que ces mesures exceptionnelles allègeront conséquemment les souffrances de nos compatriotes et participeront à une véritable relance économique.